mercredi 30 novembre 2011

Ne citez pas le site du ministère de la Culture

Pendant longtemps des sites internet ont interdit l'établissement de liens vers leur site. Je pensais qu'en 2011, on avait abandonné cette mauvaise habitude ou mis au placard les juristes qui ne comprennent rien à Internet. Que nenni !

Le site du ministère de la Culture (l'ancien culture.gouv.fr qui s'appelle dorénavant culturecommunication.gouv.fr) indique dans ses mentions légales :
L'établissement de lien vers ce site du ministère de la Culture et de la Communication est possible sous réserve d'en informer au préalable et par écrit le ministère de la Culture et de la Communication en vous reportant à la rubrique "contact" dudit site
Je ne donne donc aucun lien vers les mentions légales, car j'ai autre chose à faire que d'aller poster une lettre avant de publier ce post.

Wikipédia aime bien le site du ministère de la Culture. Combien de liens pointent vers un site du ministère de la Culture ? Pour y répondre, je consulte le classement des 1000 sites les plus cités sur Wikipédia. Par chance, le site du Ministère est cité. Il est même en très bonne position, puisqu'il est en quatrième position derrière la médiathèque de Wikipédia, la version anglaise de Wikipédia et un serveur qui entrepose des outils destinés à améliorer Wikipédia. Hors sites de la communauté Wikimedia, le site du ministère de la Culture est donc le site le plus cité sur la Wikipédia francophone.

La Wikipédia en français contenait 64 046 liens vers le site du ministère de la Culture en mai 2011. Wikipédia est un gros utilisateur des bases de données du Ministère (Mérimée, Palissy, Mémoire...).

Va falloir embaucher au service courrier du ministère de la Culture !

mardi 29 novembre 2011

Audience de Wikisource

Lin Kristensen, cc-by-2.0
La déclinaison française de Wikisource vient de fêter son 8e anniversaire. L'occasion de faire le point sur son audience.

Les statistiques concernant les contributions et les visites de Wikisource en français sont dorénavant synthétisées (lien). Il demeure possible de consulter les statistiques complètes pour chaque langue (lien) et le comparatif de l'ensemble des sites Wikisource (lien).

Le nombre de pages vues pour le mois de novembre (qui n'est pas encore terminé) est de 7,8 millions. L'ensemble des sites Wikisource totalise 46 millions de pages vues.

Les 10 wikisources les plus consultées sont : allemand, anglais, arabe, chinois, espagnol, français, hébreu, italien, polonais, russe. Ces 10 sites représentent 81% des 46 millions de pages vues.

A titre de comparaison voici quelques audiences de sites culturels français :
Gallica : 350 000 pages vues par jour, ce qui fait environ 10 millions de pages vues par mois (source : Gallica, p.6)
Portail du ministère de la Culture : 6,6 millions de pages vues par mois (source : ActuaLité)
Louvre : 11,6 millions de pages vues en 2010 (source : Rapport d'activité 2010, p.63)
Château de Versailles : 5,6 millions visiteurs uniques en 2010 (source : Rapport d'activité 2010, p.21)

jeudi 24 novembre 2011

Comment illustrer la tombe d'Oscar Wilde sans liberté de panorama ?

Dans le cadre du projet de loi sur la copié privée, un amendement introduisant la liberté de panorama y été glissé. L'amendement proposait de compléter l'article 122-4 du code de propriété intellectuelle par le texte suivant :
Toutefois est autorisée la reproduction par la peinture, le dessin, la photographie ou le cinéma des œuvres de toute nature situées de manière permanente dans l’espace public, y compris à l’intérieur des bâtiments ouverts au public, ainsi que la distribution et la communication publique de telles copies.
L'amendement a été rejeté, l'amendement a été qualifié d' « amendement Wikipédia » par Patrick Bloche et ce même député a opposé Wikipédia à l'enseignement et la recherche. Je ne pensais pas qu'on pouvait encore tenir de tels propos en 2011.

En attendant, je ne peux pas illustrer légalement l'article consacré au monument funéraire d'Oscar Wilde au cimetière du Père-Lachaise. Il fait partie des tombes les plus visitées. Le cimetière accueille tout de même deux millions de visiteurs par an.

Pour rester dans la légalité, je dois obtenir l'accord du sculpteur avant de publier une photo de son œuvre. Jacob Epstein est mort en 1959. Il me faut donc contacter ses ayants droit. L'article Wikipédia m'apprend qu'il a eu cinq enfants : Peggy Jean (1918-...), Theo (1924–1954), Kathleen (1926-...), Esther (1929–1954) et Jackie (1934-...).

Il me reste à trouver les numéro de téléphone, adresses mail ou adresses postale et les contacter. Il faut également que je me renseigne au sujet de quelques points de droit. Faut-il l'accord de tous les ayants droit ? Certains enfants sont décédés. Faut-il contacter les petits enfants d'Epstein ?

En attendant que je devienne généalogiste, juriste et jusqu'à ce que l’œuvre soit dans le domaine public, c'est-à-dire en 2030, je vous propose une photo parfaitement légale du monument prise lors des travaux de rénovation de la sépulture.


Si vous souhaitez tout de même savoir à quoi ressemble ce fameux monument classé au titre des monuments historiques, vous pouvez toujours consulter une photo sur Flickr, Google Images, ou consulter n'importe quel ouvrage (un tant soit peu récent) consacré au cimetière du Père-Lachaise. Tous ces photographes ou éditeurs ont assurément obtenu l'autorisation des ayants droit du sculpteur, ou pas.